Découvrez le N°46 - Avril
NOUVEAU
Version interactive
Consulter les articles en ligne
Consulter les anciens numéros
  • Au sommaire
  • Baromètre
  • Windows XP le support s’arrête, mais la sécurité continue
  • La sécurité, une affaire d’état
  • Phablettes : les PC de demain
  • MDM: sécurisez la flotte mobile
  • News
  • HP et VMware simplifient la gestion des infrastructures convergentes
  • Superviser le Datacenter pour en garder le contrôle
  • Convergence des flux d’informations : réussir l’Entreprise Numérique
  • De la capture à l’archivage, les 5 enjeux de la dématérialisation
  • Interview - Agnès Van de Walle, directrice de la division Surface et Windows, Microsoft France
  • SaaS, cloud et mobilité : nouveaux usages et défis pour les DSI
BAGDROP
BagDrop : Libre-service pour la remise des bagages

Catégorie(s) projet(s):
- Bases de données
- Business Intelligence
- Mobile
- Sécurité
- Stockage

Mise en service : 01/09/2010

Prestataire : InterSystems
Site web : http://www.InterSystems.fr
Tel : 04 93 00 87 04

Rôle dans le projet:
     Conseil / Conception
     Graphisme
     Développement
     Intégration / Installation
     Administration



Fiche logiciel

InterSystems Caché
Version :
Editeur :




BagDrop, une organisation internationale a développé une machine pour délivrer les bagages en libre-service. Cette forme d’automatisation s’adapte parfaitement à la vente de tickets en ligne des compagnies aériennes. Il suffit de placer la valise dans l’ouverture, de scanner la carte d’embarquement, d’enrouler l’étiquette autour de la poignée et le bagage trouve alors son chemin jusqu’à l’avion.



Expérience des passagers et réduction des coûts

Les appareils BagDrop sont équipés d’une série de scanners et de capteurs qui permettent aux passagers de s’enregistrer de manière autonome en toute sécurité. Les agents présents pour aider les voyageurs suivent à distance via un PDA le déroulement des enregistrements auprès des appareils. Ils reçoivent de cette manière les messages des machines et peuvent intervenir directement.

Une fois le bagage accepté, il est ’transmis’ au système de traitement des bagages régulier. Le BagDrop fait alors partir la valise ou le sac dans la position la plus stable. Lorsque les voyageurs enregistrent plusieurs bagages, ceux-ci restent alors ensemble dans le transport. En cas de poids excédentaire, le passager peut effectuer un paiement, une transaction également automatique. La machine BagDrop lit les cartes de crédit et de débit. Ces terminaux permettent en outre de sélectionner une catégorie supérieure ou de demander davantage d’espace pour les jambes ou encore d’acheter un accès aux salons de la compagnie.

Il est en outre intéressant de placer des appareils BagDrop en dehors des terminaux, par exemple dans les parkings ou dans les hôtels à proximité de l’aéroport ou dans les gares. Les passagers pourraient alors très rapidement débarrassés du souci de leurs bagages. Il suffirait alors d’élargir la logistique avec des transports fréquents vers l’aéroport depuis les différents appareils. Ce système de remise des bagages est déjà conforme à la législation internationale qui prévoit une correspondance entre les passagers et leurs bagages. Les différents processus de la chaîne logistique seront considérablement améliorés au niveau des informations.

Tableaux de bord et CUPPS : le logiciel derrière la mécatronique

Au centre de la solution BagDrop réside un processus optimisé. Les appareils Bagdrop constituent en outre la combinaison ultime de génie mécanique et électronique dont les fonctionnalités sont gérées par logiciel. Il s’agit d’un processus continu de mesure, de contrôle et d’enregistrement, technique et opérationnel. BagDrop a développé sa propre plate-forme sur base de la dernière norme de l’association du transport aérien international (IATA) appelée CUPPS (Common Use Passenger Processing System). Tous les processus et données technique sont soigneusement consignés. Les informations personnelles ne le sont pas, afin de garantir le respect de la vie privée. Au niveau de la base de données, les développeurs de l’appareil ont opté pour Caché d’InterSystems. Ce système n’occupe que très peu des ressources système disponibles, demande peu d’entretien et se prête parfaitement, vu son orientation objet, au stockage de diverses sortes de données. L’orientation objet permet en outre aux bases de données de travailler plus rapidement que lorsque les données sont stockées dans un environnement SQL. Les informations de la base de données sont extraites à l’aide d’une application Business Intelligence (BI) sous la forme de tableaux de bord qui donnent un aperçu direct à toutes les personnes concernées comme les compagnies aériennes, les exploitants d’aéroport et les agents de sécurité de la situation actuelle dans le traitement des bagages (nombre de passagers, nombre de bagages, destinations, paiements). Les premiers tableaux de bord ont été développés par le partenaire d’InterSystems Voltaire de Baarn à l’aide de l’outil BI DeepSee. Il s’agit d’une application de BI opérationnelle effectuant un zoom en temps réel sur les données opérationnelles. L’organisation BagDrop peut facilement faire correspondre les tableaux de bord des appareils aux souhaits des différents partenaires de l’aéroport.




RECHERCHER UNE SOLUTION
mot clef:

métier:

projet:






Solutions-Logiciels.com Le portail du décideur informatique en entreprise - 2014 - Tous droits réservés


Le présent site Web est édité par K-Now, Sarl inscrite au RCS de Paris sous le N° 499 320 000 et dont le siège social est au 21 rue de Fécamp 75012 Paris.
Adresse de courrier électronique :diff@solutions-logiciels.com

Le directeur de la publication du site www.Solutions-Logiciels.com. est Jean-Kaminsky en qualité de gérant de la Sarl K-NOW