En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour recueillir vos informations de connexion, collecter des statistiques en vue d'optimiser les fonctionnalités du site et adapter son contenu à vos centres d'intérêt.
En savoir plus et paramétrer les cookies Accepter

Les livres blancs

Géolocalisation et Mobilité
Voir le livre blanc


Comment protéger la stratégie mobile des entreprises?
Voir le livre blanc

Agenda



Découvrez le N°2
Novembre / Décembre / Janvier
NOUVEAU
Version interactive
Consulter les articles en ligne
Consulter les anciens numéros
  • Au sommaire
  • Baromètre : les salaires IT 2015
  • Juridique : les droits de propriété intellectuelle sur le logiciel ?
  • Attaques DDoS et cyberdéfense française sur le devant de la scène
  • Des pare-feux très spéciaux
  • Pas de lieu sûr pour les données sans gérer les habilitations
  • La sécurité chez BT
  • Cyber-risques : êtes-vous bien assurés ?
  • La virtualisation du poste client
  • Les grandes baies de stockage n’ont plus la cote
  • Stockage : vers un avenir 100 % Flash ?
  • Big data et mobilité au cœur du e-commerce
  • Géolocalisation et Mobilité “by Open” - Deux clefs de la performance de l’entreprise
  • Que faut-il archiver ? Combien de temps ?
  • L'ERP gagne le Cloud
  • Partage et stockage en ligne pour les experts comptables
Les versions anciennes de Java restent un vecteur d'attaque privilégié

Sécurité - Rédigé le jeudi 01 décembre 2011 - Frédéric Mazué

Tel est le thème de billet de Tim Rains, directeur de l'activité Microsoft Trustworthy Computing, sur le blog de sécurité de Microsoft. Ce billet met en exergue qu'environ la moitié des attaques bloquées par les outils de sécurité Microsoft au cours de cette année concernent la machine virtuelle Java.

Ce n'est pas vraiment que Java soit plus vulnérable qu'autre chose, mais peut-être que Java donne trop une impression de sécurité, ce qui rend ses utilisateurs négligeants.

Ainsi le billet fait mention d'une faille découvert en mars 2010 et qu'Oracle a corrigé le même mois. Pourtant selon Microsoft 2,5 millions d'attaques sur cette faille ont été interceptées au cours de premier semestre 2011. Autre exemple encore plus édifiant, une faille découverte en décembre 2008 et corrigée ce même mois, a malgré tout été attaqué près de 1,7 millions de fois en 2011!

D'où la conclusion de l'auteur du billet : maintenir son Windows à jour ne suffit pas pour garantir la sécurité du système. Il est nécessaire de veiller à mettre à jour les applications qui y tournent, et parmi celles-ci la JVM qui restent un vecteur d'attaque privilégié des pirates.

Source : le billet de Tim Rains

VIDEO
Assises de la Sécurité 2014 - « Protéger les e-mails des dirigeants, un arbitrage entre contraintes et risques »
Vainqueurs du prix de l'innovation des Assises de la Sécurité 2014, Daniel Rezlan et Daniel Benabou ont co-fondé la société IDECSI en 2011. Après...

Voir la video en grand format

L'ACTUALITE AU QUOTIDIEN


Solutions-Logiciels.com Le portail du décideur informatique en entreprise - 2014 - Tous droits réservés


Le présent site Web est édité par K-Now, Sarl inscrite au RCS de Paris sous le N° 499 320 000 et dont le siège social est au 21 rue de Fécamp 75012 Paris.
Adresse de courrier électronique :diff@solutions-logiciels.com

Le directeur de la publication du site www.Solutions-Logiciels.com. est Jean-Kaminsky en qualité de gérant de la Sarl K-NOW

Paramétrer les cookies