Découvrez le N°46 - Avril
NOUVEAU
Version interactive
Consulter les articles en ligne
Consulter les anciens numéros
  • Au sommaire
  • Baromètre
  • Windows XP le support s’arrête, mais la sécurité continue
  • La sécurité, une affaire d’état
  • Phablettes : les PC de demain
  • MDM: sécurisez la flotte mobile
  • News
  • HP et VMware simplifient la gestion des infrastructures convergentes
  • Superviser le Datacenter pour en garder le contrôle
  • Convergence des flux d’informations : réussir l’Entreprise Numérique
  • De la capture à l’archivage, les 5 enjeux de la dématérialisation
  • Interview - Agnès Van de Walle, directrice de la division Surface et Windows, Microsoft France
  • SaaS, cloud et mobilité : nouveaux usages et défis pour les DSI
Les systèmes embarqués et l’ingénierie offshore en France

Etudes - Rédigé le vendredi 13 août 2010 - Frédéric Mazué

Pour cette étude, Pierre Audoin Consultants a réalisé une enquête auprès d’un échantillon représentatif de 50 entreprises de petite, moyenne et grande taille développant des systèmes embarqués dans différents secteurs industriels : Aérospatial, Défense, Automobile, Hi-Tech et Appareils Médicaux.

 

L’objectif de l’enquête est de mettre en avant les habitudes des utilisateurs de prestations d’ingénierie embarquée vis à vis de l'offshore, ainsi que leurs motivations, attentes et satisfaction dans ce domaine. Les résultats mettent en relief le constat suivant :

 

  • 66% des fabricants de systèmes embarqués (logiciels, cartes électroniques, calculateurs, …) ont recours à l’offshore
  • La majorité des entreprises interrogées souhaite développer l’offshore, en interne ou en faisant appel à un spécialiste
  • La réduction des coûts, l’accès aux compétences et la flexibilité sont les arguments les plus cités quant au recours à l’offshore
  •  

« Le marché des services d’ingénierie pour les systèmes embarqués en France est évalué à près de 1 milliard d’euros cette année, et, selon l’étude réalisée, est actuellement en pleine mutation. On constate notamment un changement en faveur des fournisseurs spécialistes des services d’ingénierie offshore (pure players). Ainsi, parmi les entreprises françaises déclarant vouloir investir davantage dans le modèle offshore, le double souhaitent le faire directement, via des spécialistes de l’offshore, plutôt qu’indirectement au travers de sociétés de services non spécialistes.

HCL, au travers de ces 13,000 ingénieurs dans le monde, et de ses fortes compétences d’ingénierie en France, est idéalement positionnée afin d’aider les entreprises françaises dans ce changement de business model. », déclare Chris Connors, Responsable des filiales France et Benelux de HCL.

 

« Nous avons structuré notre département de services d’ingénierie et de R&D en France spécifiquement pour adresser les challenges et les craintes qu’ont les entreprises françaises souhaitant aller vers le modèle offshore. Pour cela nous avons développé un ensemble de méthodes éprouvées depuis plusieurs années, afin de gérer de manière efficace et fiable la communication, la gestion des connaissances et les processus de delivery mis en œuvre entre les équipes opérationnelles de nos clients et les équipes HCL en Inde. Cette méthodologie, qui s’appuie sur des responsables locaux en France pilotant le delivery global, est le facteur le plus important garantissant le succès du modèle offshore.

La plupart des entreprises avec lesquelles nous discutons actuellement souhaitent investir davantage dans le modèle offshore, mais ont besoin d’être convaincues que leur fournisseur se soit déjà attaqué de front aux challenges induits par l’offshore. Le modèle proposé par HCL répond parfaitement à cela, en sécurisant la productivité, à des niveaux de coûts excellents. », déclare Nicolas Mauget, Responsable de l’unité d’affaire Services d’Ingénierie et de R&D chez HCL en France.

 

"L'enquête que nous venons de réaliser montre une nette inflexion du marché français des systèmes/logiciels embarqués vers la réalisation offshore. Cependant il existe encore de nombreux freins, d'ailleurs plus psychologiques et culturels que techniques. C'est pourquoi la qualité du "front office" en France des acteurs de l'offshore est critique. Dans ce contexte, le modèle HCL nous semble tout a fait adéquat et nous pensons que la société a un bel avenir sur ce segment de l'embarqué, qui va fortement croitre  dans les prochaines années." Déclare Jean-François Perret,  Vice-président du Conseil de Surveillance chez Pierre Audoin Consultants.

VIDEO
Assises de la sécurité 2013 - La CNAF consolide ses centres régionaux
Avec une base de données de 11 millions de familles, le système d’informations de la CNAF (Caisse Nationale d’Assurance Maladie) doit se conformer...

Voir la video en grand format

La Communication, une compétence clé pour la réussite des projets IT
Table-ronde, salon Ressources Humaines, Paris Porte de Versailles, mars 2013. « 42% des DSI souhaitent améliorer leurs compétences en...

Voir la video en grand format

L'ACTUALITE AU QUOTIDIEN
BUSINESS INTELLIGENCE Quel avenir pour la BI ?
TéLéCOMMUNICATIONS SFR racheté par Numericable
SGBD/BUSINESS INTELLIGENCE Access Insight 5 : la BI dans le cloud


Solutions-Logiciels.com Le portail du décideur informatique en entreprise - 2014 - Tous droits réservés


Le présent site Web est édité par K-Now, Sarl inscrite au RCS de Paris sous le N° 499 320 000 et dont le siège social est au 21 rue de Fécamp 75012 Paris.
Adresse de courrier électronique :diff@solutions-logiciels.com

Le directeur de la publication du site www.Solutions-Logiciels.com. est Jean-Kaminsky en qualité de gérant de la Sarl K-NOW