Les livres blancs

Superviser le DATACENTER pour en garder le contrôle - HP et VMware simplifient la gestion des infrastructures convergentes
Voir le livre blanc


Fin du support Windows XP le 8 avril 2014 : migration ou protection ?
Voir le livre blanc

Agenda



Découvrez le N°47 - Juin/Juillet
NOUVEAU
Version interactive
Consulter les articles en ligne
Consulter les anciens numéros
  • Au sommaire
  • Baromètre
  • Atos – Bull - “Créer le premier acteur européen du cloud”
  • Heartbleed menace toujours le Web
  • Avec le SDE (Software Defined Enterprise), VMware virtualise l’IT de bout en bout
  • Il se vend plus de tablettes que de portables - Tablettes - Les entreprises les adoptent
  • Interview Stéphane David, Lenovo : “Nous voulons être le leader mondial du smart connected device”
  • News
  • Alain Roumilhac, PDG de ManpowerGroup France - Transformation digitale de l’entreprise : “les RH sont plus importantes que la technologie”
  • Focus logiciel PDF - 10 bonnes raisons d’adopter Power PDF Advanced
  • La conduite du changement selon Microsoft et La Caisse d’Epargne
  • Le datacenter s’industrialise à grand pas
  • Stockage en ligne, ou serveurs en local ?
  • Les 12 défis de la sauvegarde dans le cloud
  • Nas : la solution de simplicité
  • L’impression à l’épreuve de la mobilité
  • Logiciel de gestion. Les 5 grandes tendances
  • Le principe de responsabilité imposé au RSSI
Intel ouvre un nouveau centre de recherche en exainformatique

Recherche - Rédigé le jeudi 28 octobre 2010 - Frédéric Mazué

Le centre Exascale Computing Research (ECR) a été inauguré il y a quelques jours  à Versailles. L’exainformatique (exascale computing) représente une nouvelle ère très attendue de calcul intensif. Elle a le potentiel pour conduire à des percées significatives dans de nombreux domaines de la recherche, par la création de nouveaux schémas de simulation et d’analyse des données, grâce à des systèmes optimisés, capables de milliards de milliards d’opérations par seconde.


L’ECR représente un jalon important, dans la collaboration entre les secteurs publics et privés dans le domaine du calcul intensif, entre le Commissariat à l’énergie atomique (CEA), le Grand Equipement National de Calcul Intensif (GENCI), la société Intel et l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines (UVSQ). Il a été mis en place pour s’atteler au formidable enjeu que représente la multiplication par mille des performances avec un simple décuplement de la consommation électrique d’ici à la fin de la décennie.

 

Atteindre cette importante amélioration du rendement électrique nécessitera une approche nouvelle pour l’architecture des supercalculateurs, côté serveur comme côté logiciels. L’ECR procède donc d’une action internationale qui, pour répondre à cet enjeu, réunit les utilisateurs, des agences gouvernementales,  le monde universitaire et l’industrie.


Le champ d’action spécifique de l’ECR recouvre la recherche applicative et la production de systèmes d’envergure exainformatique. L’un de ces domaines fait intervenir conjointement des développeurs informatiques privés et universitaires pour préparer les applications existantes aux systèmes exainformatiques. Ces applications serviront à effectuer des recherches dans des domaines environnementaux et sociétaux comme les ressources énergétiques (rationaliser par exemple la recherche de pétrole et de gaz ou élaborer la nouvelle génération de centrales électriques), la séquestration du CO₂, la sismologie, la modélisation en dynamique des fluides et la santé.

 

Le second domaine des activités du laboratoire portera sur un programme de recherches logicielles, qui explorera le comportement applicatif et la manière dont, par le recours à des outils de développement, les optimisations peuvent intervenir pour assurer aux applications d’exploiter au maximum l’exainformatique.

 

En accompagnement de cette double mission, le GENCI déléguera des scientifiques français pour élaborer des applications de pointe afin d’anticiper ces futures architectures matérielles et logicielles, ce qui donnera aussi aux membres de l’ECR l’accès à ces installations nationales de calcul intensif pour caractériser les applications scientifiques et développer une nouvelle génération d’outils de programmation.

 

Steve Pawlowski, Directeur des divisions Intel Architecture Groups, Central Architecture & Planning : « Allié aux deux autres centres de recherche en calcul intensif, l’ECR représente une action majeure d’Intel pour travailler avec le secteur privé et le monde universitaire afin de surmonter les jeux qui empêchent la matérialisation des capacités d’exainformatique pour l’avenir. En travaillant avec ces trois structures, nous avons aménagé un centre européen d’exascale et d’excellence logicielle axé sur les compétences dans les performances et applications exainformatiques qui influeront sur la conception des composants et des systèmes ainsi que des logiciels, au service des utilisateurs et des citoyens dans le monde entier. »

Bernard Bigot, Président du CEA : « La simulation numérique est devenue une partie essentielle de toutes les activités du CEA. En biologie. Par exemple elle fait gagner beaucoup de temps en ciblant les résultats des expériences. Avec la participation de la CEA/DAM-Ile de France, la création de l’ECR offre aux équipes de la CEA l’occasion de travailler en collaboration rapprochée avec des spécialistes de ce domaine pour adapter et développer des codes informatiques qui exploitent au maximum la puissance exainformatique. »

L’équipe initiale de l’ECR consiste en une vingtaine d’ingénieurs experts et de doctorants venus du monde entier, qui représentent six nationalités et environ deux cents ans/homme d’expérience collective. L’équipe est à pied d’œuvre depuis mars 2010 et continuera de se développer au cours des prochaines années avec l’adjonction de nouveaux projets de recherche.

Professeur William Jalkby, responsable scientifique de l’ECR : « Nous avons su attirer des experts ultra-qualifiés pour travailler sur les outils logiciels et l’optimisation mémoire. Au-delà de nos capacités scientifiques, la diversité des expériences, l’étendue du réseau scientifique et l’enthousiasme de l’équipe sont exceptionnels. Cette inauguration, qui coïncide avec l’ouverture du MIHPS Master [diplôme d’ingénieur en calcul intensif] place l’UVSQ en toute première place des acteurs universitaires du calcul intensif. »

 

L’ECR est l’un des trois nouveaux centres de recherche lancés par Intel cette année, tous axés sur différents aspects des performances exainformatiques. En juin, la société avait ainsi annoncé l’ExaScience Lab en Belgique flamande, et, en mai, l’ExaCluster Lab en Allemagne. Ces centres font tous partie des réseaux de R&D d’Intel en Europe, les Intel Labs Europe.

VIDEO
Les 5 facteurs clés de la réussite de la conduite du changement
Témoignages de Microsoft et La Caisse d’Epargne. Solutions & Logiciels IT a conduit une table ronde sur la conduite du changement , lors de la...

Voir la video en grand format

L'ACTUALITE AU QUOTIDIEN


Solutions-Logiciels.com Le portail du décideur informatique en entreprise - 2014 - Tous droits réservés


Le présent site Web est édité par K-Now, Sarl inscrite au RCS de Paris sous le N° 499 320 000 et dont le siège social est au 21 rue de Fécamp 75012 Paris.
Adresse de courrier électronique :diff@solutions-logiciels.com

Le directeur de la publication du site www.Solutions-Logiciels.com. est Jean-Kaminsky en qualité de gérant de la Sarl K-NOW